accueil / Communique de presse / Premières recommandations à la ministre de la Santé : un appel à une approche provinciale, pluriannuelle et intégrée

Premières recommandations à la ministre de la Santé : un appel à une approche provinciale, pluriannuelle et intégrée

le 1 Novembre 2011
Moncton, N.-B. (CSNB) – Le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick (CSNB) publie ses premières recommandations adressées à la ministre de la Santé dans un rapport intitulé Vers un système de santé public provincial planifié, intéget axé sur les citoyens. Ces recommandations constituent le dernier élément que doit livrer le CSNB pour remplir effectivement son mandat. 
 
« En produisant des rapports au sujet de la santé de la population, de l’expérience des soins et de la viabilité de notre système de santé, le Conseil a gagné une perspective approfondie en ce qui concerne l’état de nos services de santé et les tendances d’avenir », dit Jean-Claude Pelletier, Président du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick. « Cette perspective a été renforcée par le message que nous avons reçu lors de notre première initiative provinciale d’engagement des citoyens. Conséquemment, nous croyons que ces recommandations représentent des étapes clés pour se diriger vers un système de soins de santé public viable à long terme ». Pour ces premières recommandations, le CSNB a choisi de se concentrer sur trois domaines. 
 
La première recommandation fait état du besoin d’un plan de services de santé provincial complet et intégré; elle affirme que le ministère de la Santé doit prendre des mesures pour développer un plan de services de santé provincial pluriannuel complet et intégré au cours de la prochaine année. Ce plan devrait définir des résultats mesurables en matière de santé et des cibles mesurables quant aux services, ainsi que des normes de niveau et de qualité des services. Il devrait aussi décrire les ressources nécessaires pour atteindre ces cibles de services et prendre en considération l’attribution géographique et linguistique des services et des ressources.
 
La deuxième recommandation vise les soins de santé primaires; elle affirme que le ministère de la Santé doit examiner l’organisation et la prestation des services de santé primaires dans la province dans le but de maximiser l’utilisation des ressources humaines et financières existantes. Cet examen doit cibler tout particulièrement l’amélioration de l’accès et de la qualité des soins ainsi que leur intégration aux autres services en santé. Le rapport présente un nombre d’indicateurs concernant le rendement du secteur des soins de santé primaires, en accord avec les dimensions de qualité du CSNB.
 
La dernière recommandation concerne la prévention et la promotion de la santé; elle affirme que le ministère de la Santé, en collaboration avec les autres ministères, doit s’assurer de développer une stratégie dans le but d’améliorer la promotion de la santé et la prévention des maladies dans la province. Cette stratégie doit s’attarder aux déterminants de la santé et concentrer ses premiers efforts dans quatre domaines clés : le poids santé, l’amélioration de l’hypertension artérielle, l’amélioration de la santé mentale et la prévention des blessures accidentelles. Les citoyens qui ont participé aux initiatives d’engagement du CSNB considèrent la santé et les soins de santé comme uneresponsabilité partagée, mais les Néo-Brunswickois se retrouvent au bas du classement quand il s’agit de maladies chroniques. Ces maladies peuvent être mieux contrôlées grâce une approche améliorée à la prévention et à la promotion de la santé dans des domaines clés de la santé de la population.
 
Il est impératif que le ministère de la Santé assume son rôle de direction, soit d’assurer une meilleure approche en ce qui a trait à la planification provinciale des services de santé au Nouveau-Brunswick. « Après plus de 50 ans d’évolution, nous avons un système de santé qui est le résultat de la somme de décisions sans égard à l’ensemble du système, » dit Stéphane Robichaud, Directeur général du CSNB. « On réalise maintenant que nous devrions pouvoir faire beaucoup mieux avec les ressources dont nous disposons. Si nous pouvons arriver à mobiliser nos leaders organisationnels autour de quelques priorités clés,  nous deviendrons les chefs de file nationaux dans la prestation de services de santé viables et de qualité. »
 
Il est possible de télécharger le document Vers un système de santé public provincial planifié, intéget axé sur les citoyens détaillant les recommandations du CSNB sur notre site Web au www.csnb.ca.
 
Le CSNB est un organisme indépendant qui mesure, surveille et évalue le rendement du système de santé du Nouveau-Brunswick  et qui a aussi pour mandat d’engager les citoyens dans l’amélioration des services de santé.

 

PERSONNE-RESSOURCE
 
Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick: Christine Paré, 506-869-6714, christine.pare@csnb.ca