accueil / Communique de presse / Jouer ça compte! Lancement conjoint du Rapport sur l'état de l'enfance 2011

Jouer ça compte! Lancement conjoint du Rapport sur l'état de l'enfance 2011

le 18 Novembre 2011
Fredericton, N.-B. (CSNB) – Le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick (CSNB) et le Bureau du Défenseur des enfants et de la jeunesse (DEJ) lancent le 4e rapport sur l’état de l’enfance aujourd’hui à Fredericton.
 
« Le Bureau du Défenseur des enfants et de la jeunesse est emballé de collaborer avec le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick », dit Christian Whalen, Défenseur des enfants et de la jeunesse par intérim. « Ce premier rapport conjoint ne constitue que la première étape de notre engagement commun et ferme en ce qui concerne les droits et le bien-être des enfants de notre province. »
 
Le rapport, intitulé Jouer ça compte!, a pour thème élargi l’article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies; les droits aurepos, aux loisirs, au jeu, aux activités récréatives, aux arts et à la culture.  Le rapport effectue aussi un survol général des droits des enfants, une analyse de l’application de droits au Nouveau-Brunswick et une feuille de route pour leur application progressive. Le Cadre des droits et du bien-être de l’enfance du CSNB est aussi inclus dans le rapport.  
 
 « L’information contenue dans ce rapport et dans la feuille de route s’aligne avec les recommandations que nous avons récemment présentées à la ministre de la Santé, tout particulièrement quant à l’importance de la planification pluriannuelle et de la collaboration entre les ministères, » dit Stéphane Robichaud, Directeur général du CSNB. « Nous espérons que ce Cadre saura stimuler des discussions publiques et orienter les politiques, tout en encourageant la recherche dans le domaine des droits et du bien-être des enfants. »  
 
La feuille de route du rapport offre des lignes directrices pour la coordination et l’intégration des services aux enfants et à la jeunesse dans la province, un point clé des recommandations récentes du CSNB à la ministre de la Santé. La feuille de route propose plusieurs initiatives susceptibles d’être mises en œuvre sans exiger de nouvelles dépenses importantes et pouvant faire progresser sensiblement l’application du droit des enfants en général.
 
Cette feuille de route incite à célébrer les succès de nos communautés, comme le fait que l’an dernier, 76 % des jeunes de la sixième à la douzième année ont fait du bénévolat à l’extérieur de l’école. Il fait aussi chaud au cœur de voir que le Nouveau-Brunswick se classe au 4e rang quand on parle du sentiment d’appartenance à la communauté ressenti par les enfants.
 
Or, il existe certaines préoccupations concernant la quantité de sommeil de nos enfants. La recherche suggère que les enfants et les jeunes entre 10 et 18 ans ont besoin d’autant de sommeil que les touts petits. Les données du Cadre des droits et du bien-être de l’enfance suggèrent qu’au Nouveau-Brunswick, seulement 52 % des jeunes de la sixième à la douzième année accumulent plus de huit heures de sommeil par nuit. Les facteurs pourraient inclure les conséquences des heures passées devant un écran sur la structure de sommeil des adolescents et des plus jeunes enfants, ainsi que l’atteinte d’un équilibre entre l’école, l’emploi à temps partiel, les activités récréatives et le repos.  
 
«  Les enfants apprennent par imitation et les comportements des parents revêtent une importance significative sur le bien-être des enfants, » dit Whalen. « Nous encourageons fortement tous les Néo